L’étude Therm&Veines

Therm&Veines, est une étude scientifique menée par l’AFRETH (Association Française pour la Recherche Thermale), avec le but d’évaluer l’efficacité de la cure thermale contre les insuffisances veineuses sévères.

L’ÉTUDE THERM&VEINES

THERM&VEINES : ÉTUDE CONTRÔLÉE PROUVANT LES BIENFAITS DE LA CURE THERMALE SUR L’INSUFFISANCE VEINEUSE CHRONIQUE.

L’étude présentée ci-dessous, est une étude scientifique menée par un organisme indépendant : l’AFRETH (Association Française pour la Recherche Thermale).
Sa rigueur et sa méthodologie font que ses publications, de haut niveau scientifique, sont relayées dans des revues internationales de santé et portées par la communauté médicale.

 

Therm&Veines est une étude, réalisée entre 2007 et 2011 sur l’ensemble des stations à orientation phlébologie, avec le but d’évaluer l’efficacité de la cure thermale contre les insuffisances veineuses sévères.

 

Il faut noter que les maladies de l’appareil circulatoire représentent environ 5% des cures thermales prescrites alors que la moitié des Français sont atteints de problèmes veineux accompagnés de plusieurs gênes à des degrés plus ou moins importants.
Parmi eux, 3 millions de personnes, homme comme femme, souffrent de maladie veineuse chronique. Cette maladie veineuse chronique peut se déclencher suite à un caillot de sang dans les membres inférieurs ou même spontanément sans raison particulière.
Cette maladie engendre des douleurs mais également des gênes fonctionnelles, le tout retentissant négativement sur la qualité de vie des patients.
La maladie veineuse chronique est d’autant plus gênante que peu de traitements thérapeutiques existent, en dehors du port régulier de moyens de contention élastique.

 

Pour évaluer les bienfaits de la cure thermale, 425 patients ont été enrôlés, selon un seul critère d’inclusion : ils devaient être atteints de formes sévères d’insuffisance veineuse chronique.
Les patients étaient partagés en 2 groupes : un groupe « cure » et un groupe « témoin ».

Le groupe « cure » a bénéficié, durant 18 jours, d’une cure thermale à orientation phlébologie comprenant plusieurs soins thermaux :

  • Aérobain : bain d’eau thermale entre 28 et 32°C parcouru de bulles d’air comprimé. Soin relaxant et drainant.
  • Bain carbo-gazeux : immersion des membres inférieurs en baignoire dans une eau thermale entre 28 et 29°C chargée de gaz carbonique. Ce soin vise la réduction des œdèmes, l’amélioration de la trophicité des tissus et de la micro-circulation artérielle.
  • Cure de boisson : de 1 à 4 verres par jour, l’eau thermale est utilisée pour son action diurétique, laxative et détoxicante ainsi que sa richesse en oligo-éléments.
  • Hydromassage : bain d’eau thermale entre 28 et 32°C parcouru de nombreux jets d’eau à pression variable. Effets décontracturants, tonifiants et drainants.
  • Massage des membres inférieurs : réalisé par un kinésithérapeute, ce soin assouplit les tissus et réduit les œdèmes.
  • Parcours de marche : marche en piscine d’eau thermale, membres inférieurs immergés dans une eau entre 26 et 29°C. Le sol, recouvert d’aspérités, masse les voûtes plantaires et des jets d’air comprimé assurent un massage léger. Ce soin stimule le retour veineux et tonifie.
  • Pulvérisation des membres inférieurs : douche filiforme, dirigée sur les membres inférieurs. Améliore les troubles fonctionnels (jambes lourdes et fourmillements) et réduit l’infiltration cellulitique.

Le groupe « témoin » a tant qu’à lui bénéficié de soins courants délivrés en médecine générale.

 

Les résultats de cette étude nous ont prouvé que la cure thermale améliorait de façon très significative la douleur des patients ainsi que leur qualité de vie. Les bénéfices des soins thermaux sont pérennes jusqu’à un an après la cure thermale.
Les résultats montrent donc que :

  • Les symptômes sont rapidement améliorés et stables à 1 an après le traitement
  • La qualité de vie est améliorée jusqu’à 18 mois pour le groupe « cure »

Afin d’être le plus équitable possible, l’évaluation des résultats de cette étude a été réalisée par un médecin évaluateur qui ignorait totalement si le patient avait ou non effectué une cure thermale.

 

Il a également était montré qu’en complément de la cure thermale conventionnée phlébologie, le Programme d’Éducation à la Santé Insuffisance Veineuse Chronique apporte aux curistes une meilleure connaissance de leur pathologie grâce à différents ateliers (tels «Connaître et comprendre les pathologies veineuses», Contention et Compression, Sophrologie, «Nutrition Santé»… ) ; une atténuation de leurs douleurs ; une récupération de leur souplesse grâce à différentes activités physiques (telles que la marche nordique, le stretching postural, le Qi Gong…) et ainsi améliorer leur confort de vie au quotidien.

 

En savoir plus sur la Cure Spécifique Insuffisance Veineuse Chronique.

Nous utilisons des cookies, y compris des cookies tiers, à des fins de fonctionnement, d’analyses statistiques, de personnalisation de votre expérience, afin de vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et analyser la performance de nos campagnes publicitaires En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer