fbpx

LA CURE THERMALE POUR LES SALARIÉS : COMMENT ÇA SE PASSE ?

Comment faire une cure thermale pour les personnes qui travaillent ? Comment se passe la prise en charge en tant que salarié ? Peut-on profiter d’un arrêt de travail pour faire une cure thermale ? Comment faire une cure thermale lors d’accident du travail ou d’une maladie professionnelle ?

Lorsque l’on évoque la médecine thermale, on pense souvent en premier lieu à une thérapeutique réservée aux patients âgés, souffrant des maux de leur génération : arthrose, perte de la mobilité, rhumatismes divers… Loin de ces clichés, la médecine thermale représente aussi une réponse à de nombreuses pathologies affectant toutes les catégories de la population. Et c’est le cas des actifs, qui ne savent pas toujours comment procéder.

Comment un salarié peut-il faire une cure thermale ?

Dans la quasi-totalité des cas, la cure thermale d’un patient salarié a lieu pendant ses congés payés. Une fois qu’il reçoit un avis positif de la caisse d’assurance maladie, il doit fixer ses congés en accord avec son employeur.

Exception : si le médecin indique une date impérative de cure sur la prescription, la date s’impose à l’employeur. Ce cas est très rare puisqu’il relève d’une situation d’urgence, peu courante dans les maladies chroniques. La cure thermale se fait pendant les congés payés du salarié, sauf en cas de date impérative du médecin

Dans quel cas le salarié peut-il faire l’objet d’un arrêt de travail pour sa cure thermale ?

Une cure thermale ne peut pas faire l’objet d’un arrêt de travail. Néanmoins, lorsque le patient est arrêté pour une certaine durée, le médecin peut juger qu’une cure thermale peut lui être bénéfique dans l’amélioration de sa situation, notamment pour son rôle social et professionnel.

La cure doit alors être directement liée à la pathologie pour laquelle le patient est arrêté. Dans ce cas, il pourra bénéficier d’un arrêt de travail.

A noter : nous proposons des cessions de Cures du Soir. Les horaires sont aménagés pour vous permettre de faire votre cure en fin de journée;

La cure thermale en cas d’accident du travail ou maladie professionnelle :

L’accord de prise en charge d’une cure thermale au titre d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle est soumis à l’avis de la caisse d’assurance maladie. En cas d’avis positif, le patient peut bénéficier d’une prise en charge particulière :

  • Les honoraires médicaux, le forfait de surveillance médicale et les pratiques médicales complémentaires le cas échéant, ainsi que le forfait thermal
    sont remboursés sur la base des tarifs conventionnels avec exonération
    du ticket modérateur.
  • Les frais de transport, sans condition de ressources, à 100 %, sur la base du tarif du billet SNCF aller/retour en 2e classe quel que soit le mode
    de transport utilisé, dans la limite des dépenses réellement engagées.
  • Le forfait d’hébergement, sans condition de ressources, d’un montant fixé à 150,01 €.
  • Les indemnités journalières versées au titre de l’accident du travail
    ou au titre de la maladie professionnelle et sans condition de ressources.