Rencontre avec Christine Van Dijk, Diététicienne

Dans ce témoignage, découvrez Christine : diététicienne de Thermes Adour, qui depuis plus de 30 ans accompagne nos curistes dans leurs différentes démarches.

RENCONTRE AVEC CHRISTINE VAN DIJK, DIÉTÉTICIENNE

Christine - Diététicienne - Thermes AdourDEPUIS PLUS DE 30 ANS, CHRISTINE ACCOMPAGNE LES CURISTES THERMES ADOUR LORS DE CONSULTATIONS, D’ATELIERS, DE CONFÉRENCES…

Nous l’avons rencontrée afin de mieux vous faire découvrir sa spécialité…

 

Pouvez-vous nous décrire votre métier ?

« En tant que diététicienne, je reçois dans nos établissements thermaux une clientèle souffrant de pathologies liées à leur âge, nécessitant une adaptation de leurs menus. J’assure le lien concret entre nos services de restauration et cette clientèle, afin de lui assurer le bien-être digestif durant les 3 semaines de cure. Nous pouvons aussi profiter de ce temps de repos pour débuter une démarche de rupture de mauvaises habitudes alimentaires, à poursuivre au-delà du séjour thermal. Je m’inscris dans cet accompagnement et réponds au plus près des attentes, tout en fixant des objectifs réalisables sur le long terme. Je dois rester convaincante dans les conseils prodigués, tout en restant humble. Le métier de diététicien demande une grande capacité d’écoute et d’empathie. Il évolue avec les connaissances scientifiques. La prise en charge d’un excès pondéral dépasse la sphère digestive et je n’hésite pas à diriger certaines personnes vers des thérapeutes comportementaux, comme des collègues hypno-thérapeute ou sophrologue.»

 

Quelle est votre semaine type ?

« Tous les matins, j’effectue des consultations gratuites afin de recevoir les curistes de nos différents établissements. Les personnes viennent donc librement sans rendez-vous, la porte est ouverte pour des conseils ou pour le suivi de régime. Deux après-midi par semaine sont consacrés aux consultations individuelles d’une heure. Les thématiques les plus fréquemment exposées sont à l’image de notre société : comment manger sain et moins calorique ? N’ayant pas la possibilité de voir régulièrement dans l’année ces personnes (comme le font mes collègues libérales), je propose plutôt un bilan nutritionnel afin d’évaluer les excès ou carences alimentaires et mesurer les comportements déviants. Deux autres après-midi sont réservés à l’animation d’une conférence en lien avec l’actualité comme les méfaits du sucre et du sel sur notre santé, et un atelier. »

 

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre atelier ?

« L’atelier décline plusieurs thématiques telles que :

  • L’alimentation intuitive, approche positive de l’alimentation
  • La dégustation d’un aliment en pleine conscience et le lien entre alimentation et la maladie arthrose

Karine GRAVEL, nutritionniste québécoise, a présenté lors d’une conférence cette alimentation intuitive basée sur nos ressentis corporels. Nous mangeons quand nous ressentons la faim et arrêtons de manger quand nous sommes rassasiés. Ces principes reposent sur le bon sens mais sont difficiles à appliquer dans notre quotidien, quand nous sommes soumis ou acteurs de parasitages (télé ou écrans au cours des repas, stress, rapidité de la prise de repas…). Manger lentement serait la solution dans la perte de poids, plutôt que de s’interdire la consommation de certains aliments, qui par conséquent deviennent diabolisés. C’est très déstabilisant pour celui qui a toujours fait attention à l’apport calorique des aliments. Mais l’objectif de l’atelier est de créer une relation apaisée avec notre alimentation, et cela passe par la dégustation en pleine conscience d’un aliment culpabilisant. Se recentrer sur nos 5 sens permet de retrouver le plaisir en bouche sans avoir besoin de se remplir (l’estomac). Chaque participant à cet atelier doit en ressortir convaincu que consommer ses repas en fonction des ressentis de son corps répond au plus près de ses besoins plutôt que le dernier régime en vogue. Dans mon atelier comme au cours de mes conférences, la parole est libre, chacun pouvant apporter son expérience, entretenant ainsi des échanges constructifs. »

 

Qu’est-ce qui vous plait dans votre métier ?

« La diversité. Chaque jour, je rencontre des personnes différentes, j’apprends auprès d’elles ce qui fait la richesse de mon quotidien. Même après plus de 30 ans d’activités, les curistes sont pour moi un grenier de connaissances. J’arrive à créer avec certaines personnes un lien de confiance sans jugement. Ma vocation est d’être dans l’accompagnement, dans l’écoute et répondre au plus près des attentes de chacun. La pratique du métier de diététicien nutritionniste évolue, et moi avec. »

 

Quel est votre parcours professionnel ?
« J’ai créé le poste de diététicien dans la société Thermes Adour, en Février 1982. A mes débuts, j’étais surtout présente au niveau des restaurants, mon travail consistait à élaborer des menus avec les économes et les chefs de cuisines, puis assurer le suivi des régimes lors de mes passages. Les curistes m’ont connue ainsi et ce contact était enrichissant pour nous tous. J’animais déjà des conférences. Puis j’ai commencé à recevoir en consultation dans un bureau. Ma formation en éducation thérapeutique du patient m’a consolidée dans l’animation d’ateliers. »

 

Pour terminer, quel conseil pouvez-vous donner à nos lecteurs ?
« Mon conseil sera tourné vers l’intestin, notre deuxième cerveau. La médecine est tournée vers une meilleure connaissance des bactéries qui le colonisent. Cela va nous permettre de mieux comprendre l’origine et le traitement de certaines pathologies. La qualité de notre microbiote est déterminante sur  l’évolution de nos défenses immunitaires, sur les prises de poids, sur la résistance aux antibiotiques… Mon conseil est donc de bien respecter cet organe caché et encore très mystérieux. »

 

 

Lors de votre cure thermale, retrouvez Christine pour une consultation libre tous les jours de 9h à 11h30 et de 12h30 à 14h :
– Les Lundis et Mercredis à l’Hôtel du Lac pour les personnes en cure aux Thermes de Christus
– Les Mercredis et Jeudis à la Résidence Régina pour les personnes en cure aux Thermes du Régina, Thermes du Grand Hôtel et Thermes des Arènes
– Le Vendredi au Best Western Hôtel Sourcéo pour les personnes en cure aux Thermes Sourcéo
Et les après-midis en atelier, en conférence ou en consultation individuelle.

Nous utilisons des cookies, y compris des cookies tiers, à des fins de fonctionnement, d’analyses statistiques, de personnalisation de votre expérience, afin de vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et analyser la performance de nos campagnes publicitaires En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer