Le Canada s’invite aux Thermes des Arènes

Rencontre avec Marie.V curiste venant tout droit du Québec pour effectuer pour la seconde fois une cure thermale aux Thermes des Arènes.

LE CANADA S’INVITE AUX THERMES DES ARÈNES

Témoignage Marie.V - QuébécoiseRENCONTRE CHALEUREUSE AVEC MARIE.V CURISTE QUÉBÉCOISE VENANT AUX THERMES DES ARÈNES POUR LA SECONDE FOIS

Pour la deuxième fois, Marie V. traverse l’Atlantique pour venir effectuer une cure thermale rhumatologie, aux Thermes des Arènes. Marie est atteinte de fibromyalgie aigue et de douleurs chroniques depuis très longtemps.
Elle est suivie au Québec, depuis plus de 10 ans, par une médecin qui a étudié à Paris et qui travaille sur la douleur chronique au Centre Hospitalier de l’Université de Montréal.  Il est très difficile outre Atlantique de trouver un médecin expert en fibromyalgie et pourtant, au Québec 5% de la population est touchée par cette pathologie, pourcentage qui ne cesse d’augmenter.

 

Comment êtes-vous soignée pour votre pathologie ?
« Par des médicaments. Mais j’effectue de moi-même certaines activités et ateliers proposés par les deux associations dont je suis membre : une association de fibromyalgiques et une de douloureux chroniques. Ensuite je suis les recommandations de mes amis dont une qui m’a menée jusqu’à vous. »

 

Comment nous avez-vous connu ?
« C’est une amie française, maintenant québécoise, rencontrée grâce à l’association de fibromyalgie au Québec, qui m’a parlé de la cure thermale et de votre établissement car elle prévoyait d’y venir faire une cure.
Il y a 6 ans, j’ai fait une très grosse crise et ils ne savaient pas quoi faire de moi au Québec. Il n’existe pas beaucoup de traitement pour la fibromyalgie là-bas et j’étais arrivée à un point où j’étais isolée, je prenais beaucoup de médicaments, je ne faisais plus rien… Alors quand j’ai su qu’il y avait d’autres possibilités, je n’ai pas hésité ! J’ai pris un billet d’avion puis mon médecin m’a signé une autorisation pour voyager et venir à Dax faire une cure thermale. J’ai pris l’avion avec mon amie en direction de vos thermes. »

 

Qui vous a décidé de faire une cure thermale ? Votre médecin ?
« C’était mon idée suite aux recommandations de mon amie. J’en ai d’abord parlé à mon médecin pour savoir ce qu’elle en pensait et elle a dit oui tout de suite. Elle m’a dit qu’elle connaissait les cures thermales et que c’était la meilleure chose à faire. Alors mon amie m’a aidé, c’est elle qui a fait toutes les démarches nécessaires pour le voyage, la cure, les soins, l’hébergement… car à ce moment-là je n’en étais pas capable. La cure thermale et les différents soins m’ont fait énormément de bien, au retour j’étais tellement bien. C’était la bonne décision, c’était ce qu’il fallait faire. »

 

Pourquoi avoir choisi notre établissement ?
« Je me suis vraiment fiée aux bonnes recommandations de mon amie. Elle m’avait également parlé du parc et du lac sur lesquels donnent vos thermes. C’est vraiment très agréable donc c’est aussi l’une des raisons car les espaces verts sont importants pour moi. »

 

Est-ce que la cure thermale ressemble à l’image que vous vous en étiez faite ?
« Je n’avais aucune idée de ce qu’était une cure thermale. Je voyais vraiment ça comme un espoir. Je suis quelqu’un de positif alors si il y a un traitement qui existe je vais l’essayer. J’avais déjà essayé tout ce qui avait une possibilité de soulager la douleur, autant médicaments que méthodes naturelles (acuponcture, homéopathie…). Je savais uniquement que la cure thermale est vraiment naturelle et que la chaleur, la tranquillité… font un bien immense, mais pour tout le reste je ne connaissais rien. »

 

Vous étiez-vous un petit peu renseignée avant de venir ici ou était-ce une réelle découverte ?
« Non je ne mettais absolument pas renseigné, donc c’était une découverte. Une belle découverte. Maintenant je vante à tout mon entourage les bienfaits de la cure et de votre établissement. Je vais peut-être finir par devenir guide pour les cures thermales au Québec. »

 

Cette année vous avez décidé de revenir dans notre établissement faire votre deuxième cure
« Oui car la première cure m’a vraiment aidé et j’ai apprécié votre établissement et le personnel. Je reviens également car j’ai eu une deuxième grosse crise (douleurs 24h/24, je dors très peu) et qu’il n’y a toujours pas de solutions pour moi au Québec. Pour eux j’ai une fibromyalgie extrême. Je vais vous dire quelque chose d’important : dès que je rentre dans votre établissement je me sens bien. La cure commence directement lorsque je mets le pied dans l’établissement. Cette année, ne pouvant toujours pas voyager seule, je suis venue accompagnée de mon kinésithérapeute. Cette deuxième cure a était la bonne décision une nouvelle fois. »

 

On peut donc dire que vous êtes satisfaite par la cure thermale ?
« Oui très satisfaite. Je reviens donc c’est que je le suis. Que ce soit tant au niveau des traitements, que de l’établissement ou du personnel… Je souris tout le temps, je passe mon temps à rire, le personnel est sympathique, et j’aime beaucoup. Je suis très chanceuse, il n’y a pas beaucoup de monde comme moi au Québec qui ont la chance de pouvoir venir ici suivre une cure thermale. Les voyages font partis de ma culture, j’ai voyagé en Afrique, en Europe … j’ai toujours voyagé donc pour moi prendre l’avion pour venir suivre un traitement c’est normal. Prendre l’avion, rencontrer les gens ici, être dans un endroit agréable que j’aime et où je me sens bien, avec les traitements qui me font du bien … font que ce voyage est un réel plaisir. La boue me fait beaucoup de bien et l’un des soins complémentaires qui me fait le plus de bien est l’ostéopathie en piscine avec Audrey. J’aimerais l’amener au Québec ! »

 

Au Québec vous n’avez pas d’établissement thermal ?
« Non pas avec cette dimension médicale thérapeutique. Tout ce dont on aurait besoin c’est de l’eau Thermale et la boue. Tous les soins à base de chaleur font énormément de bien. Il nous faudrait également des séances d’ostéopathie en piscine. On a des ostéopathes mais ce n’est rien comparé à ce qu’Audrey fait en eau chaude. Elle est dix fois plus efficace. En seulement deux séances, elle va avoir réglé mon problème. C’est incroyable. »

 

Connaissez-vous l’Éducation à la Santé ? Est-ce développé au Canada ?
« Non je ne connaissais pas. Au Canada ce n’est pas tout à fait organisé comme vous, nous on va quand même à l’association de fibromyalgie et tout passe par l’association. Il y a des groupes de parole, il y a des activités et des ateliers aussi. Ce sont eux qui organisent tous les ateliers et activités donc on va spécifiquement dans l’association pour les réaliser. »

 

Suivez-vous notre programme spécial fibromyalgie ?
« Non mais j’ai découvert toutes les activités nouvelles que vous proposez et je suis en train d’ajuster mon emploi du temps pour avoir un programme encore plus adapté à mes besoins.
Cette après-midi je vais assister à l’atelier connaitre la fibromyalgie. À cause de mes prothèses aux genoux il est assez difficile pour moi d’effectuer les activités sportives comme la marche nordique et le pilates. Mais j’assiste aux autres ateliers : groupe de parole, sophrologie… Puis l’infirmière m’a donné toute sorte de recommandations très utiles. Lors de mes prochaines cures, j’essayerai votre programme. »

 

Quels sont vos projets après votre cure thermale ?
« Je vais peut-être faire des présentations en rentrant au Québec pour parler de la cure thermale aux membres de l’association et leur montrer qu’il existe d’autres possibilités, qu’il y a autres choses pour soulager la fibromyalgie et les douleurs chroniques ! »

En continuant à naviguer sur le site, vous déclarez accepter l'utilisation des cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Fermer