Cure thermale phlébologie

Les conséquences de l’insuffisance veineuse chronique se traduisent au niveau des jambes, d’abord par de l’oedème, puis par des sensations douloureuses (jambes lourdes, etc.), des troubles au niveau de la peau des jambes qui démange, change d’aspect et perd sa souplesse. Toutes ces conséquences dégradent à des degrés variables la qualité de vie. La cure participe efficacement et naturellement au ralentissement de l’évolution de la maladie veineuse par la conjugaison de la qualité de l’eau thermale associée aux techniques de soins et à l’éducation à la santé prodiguée pendant votre séjour thermal.

Les pathologies traitées par la cure thermale Phlébologie

La plus fréquente des pathologies veineuses traitée par le thermalisme appartient aux suites de phlébites, insuffisance veineuse fonctionnelle. Viennent ensuite les syndromes post-phlébitiques anciens ou récents, les insuffisances veineuses chroniques, les troubles fonctionnels rebelles, les troubles trophiques cutanés, les lymphœdèmes, en complément à la chirurgie des varices après un délai post opératoire de 2 à 3 mois.

Les effets de la cure Phlébologie

La cure de Phlébologie dans la cité thermale de Dax offre des améliorations certaines aux patients traités notamment :

  • Réduction significative des troubles fonctionnels tels que sensations de jambes lourdes, crampes, impatiences ou engourdissements.
  • Amélioration de l’aspect clinique, œdèmes, dermites…
  • Accélération de la récupération des troubles post-phlébitiques.
double indication cure rhumatisme

Les Soins de la cure Phlébologie

Aérobain : bain d’eau thermale entre 28 et 32°C parcouru de bulles d’air comprimé. Soin relaxant et drainant.

Bain carbo-gazeux : immersion des membres inférieurs en baignoire dans une eau thermale entre 28 et 29°C chargée de gaz carbonique. Ce soin vise la réduction des œdèmes, l’amélioration de la trophicité des tissus et de la micro-circulation artérielle.

Cure de boisson : de 1 à 4 verres par jour, l’eau thermale est utilisée pour son action diurétique, laxative et détoxicante ainsi que sa richesse en oligo-éléments.

Hydromassage : bain d’eau thermale entre 28 et 32°C parcouru de nombreux jets d’eau à pression variable. Effets décontracturants, tonifiants et drainants.

Massage des membres inférieurs : réalisé par un kinésithérapeute, ce soin assouplit les tissus et réduit les œdèmes.

Parcours de marche : marche en piscine d’eau thermale, membres inférieurs immergés dans une eau entre 26 et 29°C. Le sol, recouvert d’aspérités, masse les voûtes plantaires et des jets d’air comprimé assurent un massage léger. Ce soin stimule le retour veineux et tonifie.

Pulvérisation des membres inférieurs : douche filiforme, dirigée sur les membres inférieurs. Améliore les troubles fonctionnels (jambes lourdes et fourmillements) et réduit l’infiltration cellulitique.

Une double indication pour fortifier votre capital santé

Vous pouvez, dans la même cure thermale, soigner vos rhumatismes et votre insuffisance veineuse. Il suffit pour cela que votre médecin traitant spécifie les deux indications sur votre demande de prise en charge, en différenciant soigneusement l’orientation principale et la secondaire.