Cure thermale lombalgie

Toutes les études publiées sur l’efficacité de la cure thermale montrent des résultats significatifs sur la douleur et la mobilité. Les recommandations de l’Anaes (Agence nationale d’accréditation et d’évaluation en santé) à ce sujet citent le thermalisme comme un moyen thérapeutique, « qui conduit à diminuer significativement la douleur, à restaurer la fonction et à améliorer la qualité de vie ». Le résultats de ces études ont été confortés par un travail récent, “Effectiveness of balneotherapy in chronic low back pain”, qui a montré l’efficacité de l’eau thermale sur la lombalgie par rapport à l’eau du robinet. Mais ce n’est pas le seul effet. L’impact d’une cure thermale se remarque aussi dans la diminution significative de la consommation d’antalgiques et d’anti-inflammatoires en retour de cure. On assiste aussi à une baisse du handicap fonctionnel chez les patients recevant un traitement thermal.

Présentation du soin de mobilisation en piscine, intégré à notre cure thermale Rhumatologie, proposée dans nos établissements thermaux de Dax et Saint-Paul-lès-Dax

Cure thermale pour le dos

 Programme d’Education à la Santé Lombalgie

Il faut savoir être soutenu et encouragé pour changer les mauvaises habitudes prises en raison de la douleur et de la gêne. C’est tout l’intérêt des ateliers proposés au cours des soins thermaux. Gagner la partie contre la douleur du dos implique d’utiliser plusieurs bonnes cartes en même temps. C’est le défi que vous propose l’équipe de Thermes Adour au cours de votre cure thermale !

9 ateliers sur 18 jours pour soulager vos douleurs, retrouver votre mobilité, améliorer votre confort de vie au quotidien.

  • 1 atelier “Connaître la lombalgie, ses traitements, conseils et objectifs pour chez soi»
  • 1 atelier “Utiliser son dos au quotidien”, encadré par un ergothérapeute
  • 1 atelier “Nutrition Santé”
  • 4 séances d’activité physique douce :
    • 1 séance Marche Nordique
    • 2 séances Pilates
    • 1 séance de Stretching
  • 2 séances de sophrologie pour diminuer votre anxiété et vous décontracter

POURQUOI SOUFFRE-T-ON DU BAS DU DOS ?

 QUELQUES CHIFFRES

80% :

C’est la part de Français qui seront atteints de mal de dos au moins une fois dans leur vie.

2ème :

Le mal de dos est le 2ème motif de consultation des médecins généralistes en France.

1/10 :

C’est la proportion d’épisodes aigus qui évolueront vers un mal de dos chronique.

1ère :

La lombalgie est la première cause d’invalidité avant l’âge de 45 ans.

 

La colonne vertébrale est un tout, partant du haut de la nuque (colonne cervicale) au bassin en passant par la colonne dorsale puis lombaire, ce fameux bas du dos à l’origine de la lombalgie. Ce tout est fait de l’empilement de vertèbres, reliées entre elles par des articulations (les articulaires postérieures), des ligaments, des tendons, des muscles. Chaque vertèbre est séparée de la suivante comme de la précédente par des disques pour nous permettre une certaine souplesse et apporter un amortissement lors de nos déplacements en tout genre. Ces disques sont constitués à 80 % d’eau, 20 % de protéines et, à l’état normal, ne reçoivent ni nerfs, ni vaisseaux. Quand ils souffrent, parce qu’on a fait un faux-mouvement, qu’un fragment de disque tend à sortir en arrière (protrusion puis éventuellement hernie discale) ou quand ils vieillissent (ce qui peut survenir dès l’âge de 25 ans), des vaisseaux sanguins et des rameaux nerveux envahissent cet espace discal. Par conséquent, douleurs et inflammations surviennent.

Les mécanismes à l’origine d’une lombalgie sont divers et peuvent s’additionner, à l’image de l’anatomie de la colonne lombaire. La lombalgie aiguë ou subaiguë se résume donc en douleur et raideur. La lombalgie chronique entraîne une diffusion de la douleur à l’ensemble du dos par contractures musculaires interposées mais aussi par des mécanismes propres à la douleur qui s’installe et devient nocive par elle-même. D’où un cercle vicieux contractures-douleurs, une peur de bouger par peur d’avoir mal alors que sont recommandés des exercices de coordination, de renforcement et d’endurance du tronc.

Des exercices d’intensité variable, des activités d’endurance, de remise en forme et en confiance dans son corps s’imposent. L’activité va stimuler les endorphines, les morphines que nous avons en nous qui ont un effet antidouleur, et diminuer les contractures tout en redonnant confiance en soi.

TEMOIGNAGE

Offre de parrainage proposée aux patients des cures thermales de Dax et Saint-Paul-lès-Dax

« Mon état de santé s’est amélioré nettement, je ne prends plus qu’épisodiquement des traitement contre la douleur et les inflammations. Mon dos et mes cervicales me laissent la paix pour le moment. Je dors bien et fais une petite sieste l’après-midi quand je peux. Je pense que faire une cure thermale et participer aux activités complémentaires proposées l’après-midi ont été bénéfiques. Merci ! »

Mme B.