La Gonarthrose (arthrose du genou) et la Cure Thermale

La gonarthrose est le nom médical pour identifier une arthrose du genou. Elle survient, dans les deux tiers des cas, sur les deux genoux et concerne 65% des plus de 65 ans et 80% des plus de 80 ans.
La cure thermale a de nombreux effets sur la gonarthrose.

LA GONARTHROSE (ARTHROSE DU GENOU) ET LA CURE THERMALE

LA GONARTHROSE SURVIENT, DANS LES DEUX TIERS DES CAS, SUR LES DEUX GENOUX ET CONCERNE 65% DES PLUS DE 65 ANS ET 80% DES PLUS DE 80 ANS. CETTE ARTHROSE DU GENOU EST 3 FOIS PLUS FRÉQUENTE QUE L’ARTHROSE DE LA HANCHE ET REPRÉSENTE LA CAUSE DE DOULEUR DU GENOU LA PLUS FRÉQUENTE À PARTIR DE 50 ANS. CETTE PATHOLOGIE S’OBSERVE BEAUCOUP PLUS RAREMENT CHEZ LES JEUNES.   

Comment atténuer ses douleurs ? Comment retrouver sa mobilité ? Quelles activités physiques reprendre ? Autant de questions qu’une personne atteinte de Gonarthrose peut se poser …

 

Qu’est-ce que la gonarthrose ?

La gonarthrose est le nom médical pour identifier une arthrose du genou. Elle correspond à une perte, une usure ou une détérioration du cartilage de l’articulation du genou et d’une formation d’excroissances osseuses. Entraînant des douleurs et retentit sur la qualité de vie des personnes atteintes de cette pathologie.
Pour plus de la moitié des patients, l’arthrose touche l’articulation entre le fémur et le tibia, on parle alors d’arthrose fémoro-tibiale. Et pour 35% des patients il s’agit d’une arthrose fémoro-patellaire concernant l’articulation entre le fémur et la rotule. Dans la plupart des cas, les deux genoux sont touchés par la gonarthrose.

 

Quels sont les facteurs pouvant entraîner la gonarthrose ?

Un traumatisme ancien tel qu’une lésion du ménisque… favorise l’arthrose. Puis d’autres facteurs d’ordre génétique, le surpoids… certains métiers voire certains sports sont autant de risques d’accélération de la survenue d’arthrose. Enfin, le vieillissement naturel du cartilage, autrement dit l’avancée en âge, contribue à la survenue de l’arthrose.

 

Quels peuvent être les premiers signes ?

La gonarthrose peut se manifester par une douleur qui apparaît progressivement au quotidien. La douleur à la marche, aux changements de positions, à la descente ou à la montée des escaliers révèle souvent l’arthrose. Douleur aux retentissements multiples dont la difficulté ou la limite à se déplacer, la raideur, le réveil nocturne.

 

Quels sont les avantages d’une cure thermale contre l’arthrose ?

L’efficacité de la cure thermale contre l’arthrose du genou a été prouvée en 2009 dans l’étude Thermarthrose. Celle-ci fut réalisée sur 3 stations, dont la station de Dax. Elle avait pour but d’évaluer le service médical rendu de la cure thermale dans le traitement de la gonarthrose. Dans la mesure où il a été démontré que l’activité physique améliorait la situation des articulations, l’étude Thermarthrose réunissait donc les conditions pour la reprise d’une activité physique.

Pour cette étude, 462 patients ont été recrutés dont certains à Dax. Ces personnes ont donc bénéficié :

  • Soit du programme Thermarthrose : 18 jours de cure. Les soins thermaux effectués étaient les soins courants pour une cure spécifique arthrose : application de boue, différentes douches (douches à forte pression, douches sous-marines, douches térébenthinées), aérobains, bains d’eau thermale, hydromassages, étuves… En plus viennent s’ajouter la kinésithérapie et la mobilisation en piscine dans une eau à température satisfaisante pour un impact thérapeutique. Ceci favorisant la rééducation, la mobilité, le renforcement musculaire…
    L’ensemble du traitement est à visée sédative et rééducative.
  • Soit, pour un groupe témoin, d’exercices physiques spécifiques à reproduire chez eux. Exercices validés et recommandés dans l’amélioration de la gonarthrose.

Lors de cette étude, il a été observé à 6 mois une nette diminution de la douleur, de façon significative une meilleure fonction et souplesse chez les curistes comparés aux témoins. Ainsi, plus de 50% des curistes étaient soulagés en termes de douleur et de fonction, contre 30,9% pour les non-curistes.
À 9 mois, on constatait que l’amélioration de la douleur était trois fois plus importante dans le groupe des curistes.

Selon l’opinion des médecins et des patients, il est noté que deux fois plus de patients se sentent mieux après avoir effectué une cure thermale.

« La cure est un excellent moyen d’apprivoiser ses articulations pour une réhabilitation physique. »

 

Pour quelles personnes une cure thermale orientée arthrose est-elle indiquée ?

Le programme peut convenir aux personnes qui ne sont plus ou très peu soulagées par les médicaments ou même qui ne les supportent pas, aux personnes qui ne font plus aucune activité physique et qui ne trouvent pas l’envie de s’y remettre… La cure sera donc le déclencheur idéal pour soulager leurs douleurs et envisager de reprendre une activité physique après avoir essayé plusieurs de nos activités proposées (marche nordique, qi gong, pilates, qi gong…).

 

De plus, nous savons grâce à l’étude Thermarthrose, que les effets de la cure thermale sont durables.

En continuant à naviguer sur le site, vous déclarez accepter l'utilisation des cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Fermer