Rencontre avec Sylvain Plantard, Coach Sportif

La Marche Nordique, le Pilates et le Stretching font partis des activités proposées en complément de la cure thermale dans nos établissements. Nous avons voulu en savoir plus sur ces séances et sur leur coach sportif.

RENCONTRE AVEC SYLVAIN PLANTARD, COACH SPORTIF

Sylvain - Coach Sportif - Thermes AdourSYLVAIN PLANTARD S’OCCUPE DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES, D’ACTIVITÉS SPORTIVES QUE NOUS PROPOSONS EN COMPLÉMENT DE VOTRE CURE THERMALE.

Plusieurs fois par semaine, Sylvain accompagne les curistes lors d’activités physiques douces. Nous l’avons rencontré afin d’en savoir plus…

 

Pouvez-vous nous décrire votre métier ?
« Je suis coach sportif orienté vers le bien-être.  Mon métier consiste à accompagner les personnes vers le bien-être par l’activité physique, par la pratique d’une activité douce pratiquée régulièrement et dans de bonnes conditions. J’encadre des séances adaptées aux profils des participants : soit d’endurance, soit d’étirements, soit de tonification musculaire pour renforcer la musculature et la tenue de posture… Je propose plusieurs activités pour arriver à ces différents objectifs. »

 

De quelles activités vous vous occupez ?
« Ce doit être la 4ème ou la 5ème saison, que je m’occupe des activités physiques douces telles que la Marche Nordique Douce, le Pilates et le Stretching, pour les Thermes de Saint-Paul-Lès-Dax. Chaque année je vois des curistes qui viennent et reviennent en cure thermale et qui en profitent pour pratiquer les activités. Pour certains, je vois leur évolution d’année en année car ils continuent de pratiquer les activités en dehors de la cure, mais souvent ils attendent d’être ici, en cure, car c’est l’opportunité pour eux d’être dans un cocon, de penser à eux et d’effectuer des activités qui leur sont proposées. »

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur une de ces activités ?
« Chacune des activités est composée de la même manière. Il y a toujours un échauffement en début de séance puis un corps de séance et des étirements en fin de séance.
Je vais vous parler de l’activité de Marche Nordique Douce, qui n’est pas forcément axée sur l’endurance mais plutôt sur le cardiorespiratoire permettant de rentrer dans un certain rythme. Cette activité permet aux curistes de découvrir la technique de la Marche Nordique. Tout au long de la séance, je les initie à la marche avec bâtons, on fait des pauses et on voit progressivement les gestes à adopter. On commence par la coordination entre les bras et les jambes, ensuite on fait attention au travail des bras particulièrement, puis des mains car il y a un geste bien spécifique à avoir. On entend parler des bénéfices de la Marche Nordique qui fait travailler environ 70 à 80% des muscles de l’ensemble du corps, pour cela il faut que la technique soit faite d’une manière particulière, je leur montre au fur et à mesure de la séance. Je leur explique que la technique ne s’acquiert pas en une seule séance mais je leur apporte les bases et ils pourront se réexercer s’ils ont les bâtons, s’ils ont envie de continuer. Je leur montre les bons gestes à adopter et je leur explique les bienfaits d’utiliser les bâtons. On parle un peu des caractéristiques des bâtons s’ils veulent s’en acheter, puis je leur explique ce que je peux leur apporter avec les séances de Marche Nordique.
On effectue cette activité autour du Lac de Christus, c’est très plaisant. Soit on fait le tour du lac si la capacité des personnes au sein du groupe le permet, soit on le longe juste avant de faire demi-tour. S’il fait chaud, le parcours est ombragé c’est donc très agréable. »

 

Et comment se déroule une séance de stretching ?
« Le stretching correspond à des étirements des muscles afin d’être plus souple. La séance se compose de 45 minutes d’étirements et se termine par 15 minutes de relaxation. Il y a toujours un échauffement en début de séance et en fonction des séances je peux utiliser des swiss ball (gros ballons) ou juste un tapis pour leur montrer que l’on peut aussi effectuer cette activité sans matériel particulier. J’ai toujours des exercices phares que je mets en place dans toutes mes séances de Stretching qui sont très faciles à refaire chez soi. Le but étant que les curistes apprennent au moins une posture et qu’ils puissent refaire l’étirement seul. En postures pouvant être reproduites seul je leur montre des étirements avec les pieds au mur. Ces étirements ont plusieurs avantages : le retour veineux et le fait d’utiliser la gravité pour s’étirer.
Je rencontre des personnes qui sont assidues, qui le font chaque jour, et quand je les revois lors des séances elles me disent d’une semaine à l’autre qu’elles vont beaucoup mieux et surtout qu’elles se sentent mieux… les autres curistes profitent donc de ces témoignages pour se lancer eux aussi dans des étirements quotidiens.
Et pour terminer, en fin de séance je leur propose 15 minutes de relaxation qui s’approche de la sophrologie. Pour cela, ils sont confortablement installés au sol en essayant d’enlever leur cambrure lombaire. Pour cela je leur glisse une couverture sous les genoux, ils ont des petits coussins… Je les invite à se relâcher, se détendre en commençant par les pieds, puis progressivement on remonte tout le long du corps et ensuite ils essayent de se relâcher en séparant le mental du physique. Au bout de 15 minutes, quand ils se redressent ils sont à la limite de l’endormissement. »

 

Quelle est la différence entre le Stretching et le Pilates ?
« Le Pilates est une séance plus tonique, il y a des étirements mais c’est essentiellement du renforcement musculaire. On va plutôt chercher à contracter les muscles. Il s’agit d’un effort physique partant vraiment de la sangle abdominale. Durant cette activité, je leur apprends les bases : faire attention à leur posture, faire travailler le transverse (un des grands abdominaux), tonifier le périnée… puis je passe à l’échauffement et aux différents exercices. Les bienfaits se font assez rapidement ressentir donc en sortant de la séance les curistes ont déjà les premiers ressentis. Cela leur permet de voir si c’est une activité qui peut leur correspondre et éventuellement continuer de la pratiquer, dans un club, en dehors de la cure thermale lors de leur retour chez eux. »

 

Qu’est-ce qui vous plait dans votre métier ?
« Ce qui me plait dans mon métier c’est le retour que me font les curistes, le fait de leur proposer du bien-être et le fait qu’ils constatent par eux-mêmes qu’il y a des choses à faire pour améliorer leurs maux. Souvent en cure thermale, les curistes ont beaucoup de douleurs donc mes activités leur permettent  justement de passer au-dessus, d’essayer d’améliorer leur quotidien… Par exemple, la Marche Nordique leur permet de voir qu’ils ont moins mal au genou, qu’ils peuvent se déplacer un peu plus facilement. Le Stretching, quant à lui, leur permet de sentir qu’ils ont moins de douleurs s’ils prennent le temps de s’étirer régulièrement et le Pilates leur permet d’être plus gainés et donc d’avoir une meilleure posture. Ces retours positifs me confortent dans l’envie de continuer à proposer ce type d’activité à un public souvent sédentaire qui a besoin de bouger, de faire des activités. »

 

Quel est votre parcours professionnel ?
« Après 10 ans dans l’électronique, dans des services après-ventes, j’ai fait une reconversion. J’ai toujours étais un sportif, j’ai commencé l’athlétisme et le judo à 7 ans, puis à 12 ans j’ai ajouté le foot que j’ai arrêté à 18 ans. J’ai arrêté le judo vers mes 25 ans et j’ai continué l’athlétisme en fonction des villes où je me trouvais après avoir quitté ma région. Mon club m’a proposé de faire un stage de Marche Nordique. J’ai découvert un autre public qui ne recherchait pas la compétition, ça m’a plu et j’ai voulu passer le cap. Mon club m’a offert l’opportunité de me lancer à mi-temps donc ça m’a permis de faciliter ma reconversion professionnelle. En étant coach sportif on aborde une autre relation avec les personnes, je trouve le contact avec les gens très intéressant. »

 

Quel conseil pouvez-vous donner aux curistes ?
« Mon conseil serait plutôt orienté vers les étirements. Il faut commencer par avoir une routine d’étirements quotidienne. Si l’on veut avoir des muscles relativement souples pour pouvoir continuer à avoir des amplitudes musculaires et articulaires nous permettant de nous mouvoir au quotidien sans gêne et ensuite ajouter des activités plus endurantes ou plus intenses. La première des choses à faire est de s’étirer le matin ! Ça peut être dans le lit. Instinctivement on doit pouvoir retrouver des étirements basiques, classiques et après éventuellement faire des recherches par soi-même pour changer un petit peu les exercices. Avoir une petite routine d’étirements en début de journée est primordial pour rester en meilleure forme. »

En continuant à naviguer sur le site, vous déclarez accepter l'utilisation des cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Fermer